En direct d’Oléron pour tout savoir sur la récolte de l’immortelle Melifera

 

Qui n’a pas un jour ramené de la plage son petit bouquet d’immortelle en espérant garder son parfum tout l’été ? Facteur indispensable dans l’ancrage de la dune grise, il est pourtant proscrit de la cueillir à l’état sauvage. Chez Melifera, conscients de ces enjeux environnementaux, nous tenons à faire les choses bien et à respecter la nature dans son ensemble. Ainsi, en plantant nos propres immortelles, plutôt qu’en les récoltant sauvagement, nous assurons pleinement un rôle de protection des écosystèmes qui nous tient à cœur. Melifera, marque engagée pour la biodiversité, est la première marque de gin à utiliser des plants d’immortelle bio, récoltés à la main. Allez, même s’il fait chaud, chaussez les bottes ! On vous emmène faire un tour dans nos jardins pour une visite guidée inédite et tout savoir sur la récolte de l’immortelle Melifera.

recolte-immortelle-melifera-mains-2

©Melifera

Récolte de l’immortelle Melifera : une production rigoureuse et tout en Bio !

Dès les prémices, nous sommes entrés dans une démarche du tout bio. Ainsi, nous avons obtenu la certification Ecocert qui garantit de meilleures pratiques environnementales pour la culture de nos fleurs d’immortelle.

À notre création, en 2019, nous avons planté 300 plants en collaboration avec des maraîchers locaux en agriculture biologique, sur leur terrain à Oléron. Cela faisait également partie d’une forte volonté de s’ancrer au territoire et d’établir de précieux échanges avec les gens de l’île. Aujourd’hui, ce partenariat demeure partie intégrante de notre histoire, et notre philosophie.

Cultiver des immortelles bio requiert une attention particulière. Déjà, la toute première récolte n’a lieu que deux ans après la première plantation. Il faut faire preuve de patience. Ensuite, il faut constamment guetter la pousse dès le printemps.

Car finalement, tout, ou presque, est une histoire de temps ! De plus, la cueillette ayant lieu sur une période très courte, il ne faut pas manquer cette occasion très spéciale. Les dernières semaines de mai et le mois de juin sont déterminantes et, entre canicule et orages de grêle, la météo est parfois capricieuse en ces mois essentiels.

Sur notre terrain, poussent d’autres plantes utilisées pour produire notre gin français artisanal : genévrier, armoise, maceron, absinthe ou encore angélique, ce sont au total neuf plantes qui sont ajoutées dans la production de notre gin aromatique à l’immortelle bio d’Oléron. Pour notre Édition Corse, nous utilisons jusqu’à 18 variétés aromatiques.

Tout découle d’une volonté d’être le plus autonome possible dans le processus de notre récolte de l’immortelle Melifera.

Ainsi, en 2022, nous avons planté 700 nouveaux pieds d’Helichrysum italicum et Helichrysum stoechas pour un total de près de 1800 pieds toutes plantes confondues.

Concrètement, ça se passe comment la récolte de l’immortelle Melifera ?

Le soleil pointe le bout de son nez au-dessus des Sables Vignier, au nord de l’île d’Oléron. Déjà, des petites mains s’affairent à un ouvrage méticuleux au milieu des champs d’un jaune vif aux senteurs merveilleuses.

Seules les têtes sont récupérées, saisies délicatement au centimètre près avant d’être posées dans les paniers. Genoux et lombaires sont mis à rude épreuve mais c’est la seule façon d’être précis.

La récolte de l’immortelle Melifera est avant tout conviviale et familiale. Dès la première récolte en 2020, des petites équipes de 4-5 personnes unissent leurs efforts et appréhendent avec minutie chaque corymbe. Nos distillateurs, nos amis et familles mettent la main à la patte. Allier des valeurs écologiques à des moments conviviaux, telle est la philosophie de notre marque charentaise. D’ailleurs, nous avons pour ambition d’accueillir nos clients et cavistes partenaires lors de notre prochaine cueillette…mais ce sera pour l’été 2023.

Il faut compter deux à trois récoltes par an et 15 à 20 kilos ramassés par récolte. En 2022, nous avons récupéré au total près de 47 kilos d’immortelle d’Oléron.

Puis, à la fin de chaque cueillette, rendez-vous avec Maxime Ceyral, notre distillateur-expert, responsable de brasserie et distillerie chez SVE. Ce dernier vient avec ses bacs d’alcool à 63 degrés dans lesquels sont plongées nos fleurs d’immortelle bio. Il est essentiel de ne pas attendre trop pour les plonger dans l’alcool, afin de préserver toutes leurs propriétés. Elles vont ensuite macérer quelques jours et être distillées avec de l’alcool de blé.

recolte-immortelle-melifera-cueillette

©Melifera

Récolte de l’immortelle Melifera en Corse

Pour la récolte de l’immortelle Melifera Edizione Corsa, c’est une toute autre histoire. Nous collaborons avec une productrice bio qui cultive de vastes champs d’immortelles à Saint Florent. Nous avons assisté avec elle aux deux types de récolte : celle au tracteur dans ses champs et celle à la serpe dans le maquis.

Récolte de l’immortelle Melifera : le saviez-vous ? Petit retour dans le temps

Il paraîtrait qu’autrefois, les lavandières de l’île d’Oléron étalaient leurs draps sur les pétales des immortelles pour en capturer le parfum. Finalement, la coutume a perduré dans le temps car aujourd’hui, qui n’est pas tenté de capturer ce parfum inédit en conservant son bouquet d’été pour embaumer son armoire ou la boite à gants de sa voiture ?

L’immortelle possède un parfum naturel et perpétuel !

recolte-immortelle-melifera-bouquets

©Melifera

Une marque charentaise bien particulière pour une récolte de l’immortelle Melifera atypique

Pour celles et ceux qui découvrent la marque, c’est à travers une signature bien particulière que Melifera revendique sa particularité.

Pionnière du gin français artisanal à l’immortelle bio, notre marque charentaise veut jouer la différence.

Notre gin aromatique possède un goût unique, floral et épicé, qui fait de nos spiritueux des breuvages exceptionnels et appréciés pour leur originalité.

Pour arriver à produire un spiritueux d’exception respectueux de l’environnement, Melifera peut compter sur l’expertise d’Ethel Gauthier, ingénieur agricole et chargée de la biodiversité et des filières durables, pour l’étroite gestion des cultures, et leur entretien. Élément indispensable dans la culture et la récolte de l’immortelle Melifera, Ethel s’occupe également du jardin cultivé en agroécologie et écopâturage (en collaboration avec les ânes d’Oléron, partenaire local indispensable). Elle se base également sur l’harmonie de plusieurs espaces (plantation, prairie et marais doux) en considérant la riche biodiversité de chacun d’eux.

Récolte de l’immortelle Melifera : l’abeille noire comme icône

À l’origine de notre nom : une petite abeille noire.

Bien que menacée, l’Apis Mellifera Mellifera, de son nom scientifique, est très présente sur l’île d’Oléron, surtout dans le nord de l’île, véritable sanctuaire pour l’espèce.

Ainsi, en association avec le Conservatoire de l’Abeille Noire à Oléron, et aussi avec les apiculteurs locaux, Melifera marque son fort engagement pour la nature, la préservation de la biodiversité et la protection de l’abeille noire.

C’est donc tout naturellement que pour renforcer notre volonté d’implication, nous avons souhaité implanter quelques ruches du Conservatoire sur notre terrain, pour accueillir l’abeille noire et l’intégrer pleinement dans la récolte de l’immortelle Melifera.

C’est que notre Jardin Melifera est un paradis pour les insectes ! Les abeilles l’apprécient particulièrement pour sa biodiversité et ses zones de ronces.

Manu, notre apiculteur partenaire, veille à ce que chacune des ruches possède bien sa reine. Des dernières semaines, il a ainsi déplacé plusieurs colonies d’abeilles noires sur notre jardin dans le but de créer un nouveau rucher. Nous vous en parlerons plus en détail dans un prochain article. A ce jour, Melifera est fière de pouvoir compter cinq colonies d’abeilles noires qui ont bien pris leurs marques sur notre terrain. Et ce n’est que le début.

recolte-immortelle-melifera-abeille

©Melifera

©2022 MELIFERA

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?